AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Réveil [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ashiya

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 13/03/2017

Identité du Dragon.
Fluide dominant: eau
Copyright des images utilisées: Odrim

MessageSujet: Réveil [Libre]   Dim 26 Mar - 18:04

Sa conscience s'éveilla lentement, mû par une force invisible. Quelque chose dérangeait son esprit si paisible. Une menace? Il était difficile de l'affirmer tant que la dragonne se retrouvait dans un état de semi-conscience. Celle-ci ne savait pas ce qui lui était arrivé, mais elle savait qu'elle ne devait pas être la, qu'elle devait sortir.

Ashiya ouvrit vivement les yeux, tentant de regarder autour d'elle. Rien. Que le noir, que le néant le plus total. Son corps, lui, était immobile, collé contre une paroi rocheuse. La bleu et lilas tenta de bouger un peu, peut împorte que ce soit une patte,  ses doigts griffus, sa tête, sa queue. Rien ne voulut bouger. Pourtant, celui ne lui déplût pas. Un certain soulagement se faisait sentir en elle. Un bref soupir s'échappa, rapidement remplacer par une sensation désagréable.

Ashiya devait sortir de la, elle le sentait, mais comment pouvait-elle s'échapper alors qu'elle est coincé. La femelle paniqua, gigota, lança un rugissement, demanda à l'aide. Celle-ci utilisa tout ses forces pour s'enfuir, mais rien. La femelle n'arrivait pas à sortir de cet endroit. Elle ne voyait presque rien, sur la lumière que dégageait les étoiles sur son front. Une fine lumière qui parvint à la rassurer un peu. Pour la forme, la dragonne tenta une nouvelle fois de se dégager, de s'enfuir loin de la sensation malsaine, mais elle n'y arrivait pas.

Alors, celle-ci s'abandonna à la sensation de bien-être qu'elle pouvait ressentir et s'endormi. La bleu et lilas ne se réveilla que bien plus tard, en sursaut, ses yeux s'ouvrant et cherchant ce qui n'allait pas. C'est alors qu'elle ne ressentit plus la sensation bienveillante sur son corps. Lentement, Ashiya tenta de bouger sa queue, puis ses pattes et réussit. Inquiète, la femelle se releva rapidement, regardant autour d'elle. La sensation malsaine était toujours la. Elle devait se dépêcher...

La dragonne fit quelque pas chancelant avant de lever la tête et de remarquer de la lumière. Celle-ci bondit, s'accrocha à la parois rocheuse avec ses griffes et grimpa, ses ailes repliées contre son corps. Elle ne sut pas combien de temps elle grimpa, mais une chose est sûr, c'est que plus elle avançait, plus l'étrange sensation semblait s'amoindrir, comme si le but de cette endroit était d'en sortir.

Dès que sa tête fut à l'extérieur, celle-ci prit une grande inspiration et termina rapidement son escalade. Perdue, la femelle s'assit sur le bord de la falaise, ouvrant ses ailes sans s'envoler, indécise. Du coin de l'oeil, Ashiya vit l'obscurité et de nombreuse étoile dans le ciel. Gardant sa position, celle-ci observa le ciel, se demanda ce qui était arrivé pour qu'elle se retrouve où elle est. Celle-ci ne remarqua pas le paysage, concentré sur l'astre lunaire et ses accompagnatrices.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Odrim

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 05/03/2016
Age : 21

Identité du Dragon.
Fluide dominant: Feu.
Copyright des images utilisées: © Me

MessageSujet: Re: Réveil [Libre]   Mar 11 Avr - 1:35

    Odrim avait enfin réussi à s’endormir pendant plusieurs heures, comme il n’y était encore jamais parvenu durant les six jours qui avaient succédé son éveil. Peut-être était-ce parce qu’il avait trop ‘dormi’, mais l’angoisse qui lui étreignait le coeur en éloignant le sommeil était une raison qui lui paraissait plus légitime, même s’il eut préféré que ce ne fut pas le cas.
    Cette parenthèse ensommeillée avait été réparatrice. Cela avait été un néant reposant, sans rêve, sans pensée, une réelle pause dans sa nouvelle vie qui lui laissait peu de répit. Lorsqu’il ouvrit les yeux cette nuit là, il se sentait frais et dispo comme jamais. L’esprit et le corps reposés, il leva le regard vers la voûte céleste, appréciant pour la première la beauté de l’environnement où il avait été plongé. Trois astres parcouraient les cieux avec une lenteur qui ne pouvait qu’inspirer un sentiment d’apaisement. En l’état actuel du cycle de leurs orbites, les trois objets célestes étaient éclairés au trois-quart, produisant ainsi beaucoup de lumière, et le paysage revêtait une étrange aura, un mélange de nuit et de jour. Un peu comme l’étaient l’aube et le crépuscule. Odrim se demanda quel visage leur présentera ce territoire lorsque les trois lunes leur tourneront le dos, lorsqu’elles seront totalement éclipsées et qu’elles ne fourniront alors nul éclairage. Cela promettait de couvrir les alentours d’un voile des plus hostile et inquiétant.
    Ainsi, Odrim profiterait de ce que l’univers lui offrait cette nuit. Il avait l’intention de partir un peu en exploration dans ces grandes plaines qu’il avait repérées au moment de sa sortie de la gueule, alors qu’il était encore perché sur le promontoire creusé dans la montagne. Les lieux semblaient sûrs et, de ce qu’il avait pu en juger, étaient particulièrement propices à la prolifération de proies ; humides, luxuriantes, les conditions parfaites pour abriter un certain nombre d’herbivores.
    Alors qu’il s’étirait de tout son long et s’apprêtait à se mettre en route, Odrim ressenti soudain une douleur aiguë en lui, comme si une patte griffue lui enserrait les tripes pour les lui arracher. Le pic de souffrance, qui lui coupa le souffle, dura moins de deux secondes, mais annihila presque instantanément tout enthousiasme qui avait pu miraculeusement naître dans son coeur. Il s’en trouva essoufflé et pantelant. La douleur ne le quitta pas totalement, elle resta présente, sourde, au creux de son ventre. Il fit quelques pas, la douleur augmenta. Quelques pas encore, même résultat. Il regardait autour de lui, bientôt sur le point de céder à la panique. Que lui arrivait-il ?
    Il s’immobilisa, respira, se calma, et réfléchit. Il se concentra sur lui-même, tentant d’écouter ce que son corps lui disait. Ce mal, il le connaissait, il l’avait déjà ressenti. Une fois. Lors de son éveil. C’était ce qui l’avait accompagné alors qu’il fuyait la Gueule. Il se tourna vers l’immense silhouette sombre et funeste de la Sinememoria. Aussitôt, la douleur diminua. Un peu. Il fit quelques pas en direction de la montagne, et senti que plus il s’en approchait, moins ses entrailles semblaient en feu. Le mâle avança alors franchement, sentant peu à peu la pression diminuer. Il ne voulait en aucun cas retourner dans cette grotte en hauteur, si revoir le trou béant dont il était sorti quelques jours auparavant. Mais il n’en avait apparement pas le choix.
    Alors, c’est résolu et amer qu’il prit l’impulsion nécessaire pour prendre son envol. Ses ailes, il en avait conscience, n’avaient pas encore atteint leur capacité optimale, mais elles le portaient déjà avec force et puissance.
    Il arriva à sa destination en quelques dizaines de minutes. Essoufflé, il se posa avec une certaine lourdeur sur le sol de la grotte, en prenant garde à ne pas en heurter le plafond. L’endurance et l’atterrissage, voilà ce qu’il lui faudrait améliorer.
    Rien n’avait changé depuis bientôt une semaine qu’il en était parti. Les colonnes étaient toujours à leurs places, quelques stalagmites et stalactites tentaient de se rejoindre pour en créer de nouvelles dans quelques coins sombres. Et l’obscure ouverture se trouvait toujours au fin fond de cette grotte creusée à flan de montagne. Tel un trou noir, elle semblait engloutir toute la lumière qui aurait le malheur de trop s’en approcher.
    Rien n’avait changé dans ce tableau certes, excepté peut-être l’apparition d’un nouveau personnage.
    Odrim en resta bouche bée. Devant lui se tenait une grande femelle bleuté, avec cet air de perdition et d’incompréhension totale qui avait dû être le sien six jours auparavant. À sa connaissance, seuls trois autres dragons vivaient ici, et il les connaissaient pour ainsi dire tous - au moins de vue. Il n’y avait aucun doute possible. La dragonne qu’il avait en face de lui était une nouvelle éveillée, et qui, a priori venait tout juste d’ouvrir les yeux.
    Figé de stupeur, et surtout ne sachant comment réagir, Odrim ne dit rien et resta immobile. Il ne prit même pas la peine de refermer ses ailes.


_________________



Odrim rugit en #a41630.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashiya

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 13/03/2017

Identité du Dragon.
Fluide dominant: eau
Copyright des images utilisées: Odrim

MessageSujet: Re: Réveil [Libre]   Sam 15 Avr - 18:44

La dragonne souffla, frémit légèrement alors que son cerveau tentait de comprendre pourquoi elle se trouvait sur terre, loin des siens, loin des étoiles. Comment a t'elle pu arriver sur cette terre? Où sont les autres? Est-elle seule? Les étoiles ne lui apportèrent guère de réponse, juste un silence obstinée qui brisa légèrement le coeur de la demoiselle. Celle-ci n'arrivait pas a ressentir de lien avec les étoiles. Était-ce une illusion?

Ashiya contempla pendant un long moment les étoiles, sans être capable de dire pendant combien de temps. Elle décida de bouger lorsque son corps devint engourdit. Celle-ci se secoua, étirant ses ailes, ses pattes et tournant doucement sa tête. Les yeux d'Ashiya tentèrent de percevoir son environnement. Celle-ci voulait à tout pris se situer, avoir une réponse, mais rien. Il faisait trop sombre, l'endroit trop inconnu pour elle et... Un dragon?

Un être se tenait près d'elle, silencieux, les ailes ouverte comme s'il était prêt à s'envoler. La dragonne des étoiles resta immobile, les yeux pétillants d'incompréhension. Savait-il quelque chose? Depuis quand était-il ici? Sur cette terre? Plein de question jaillirent dans son esprit, tant que celle-ci secoua la tête et souffla des naseaux. Ses yeux bleus fixèrent pendant un long moment le dragon rouge, détaillant chaque partie de son corps, l'analysant. Enfin, celle-ci se retourna complètement, avança vers lui, tendit son long cou et le renifla. La dragonne des étoiles toucha ses ailes, son cou, ses pattes. Il était vivant, bien réel.

-Vous êtes vivant... Commença t'elle tout doucement. Je... Qui êtes vous? Que faites-vous ici? Où sommes nous?

La femelle enchaina les questions sans réfléchir, une forme d'anxiété naissant en elle. Celle-ci ne comprenait absolument rien et sa mémoire ne lui apportait aucun souvenir. Que le néant et l'incompréhension la plus total.

-Je suis Ashiya, dit-elle avant qu'il ne réponde à ses questions.

Ses yeux bleu dansèrent d'un endroit à l'autre, hésitant entre l'horizon et le dragon rouge. Finalement, la dragonne des étoiles décida de concentrer son attention sur l'inconnu et s'assit, repliant soigneusement ses ailes contre son corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Odrim

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 05/03/2016
Age : 21

Identité du Dragon.
Fluide dominant: Feu.
Copyright des images utilisées: © Me

MessageSujet: Re: Réveil [Libre]   Lun 17 Avr - 21:02

    La dragonne avait fixé son regard éperdu sur lui.
    Plus haute qu’il ne l’était, mais à première vue moins longue du museau au bout de la queue, elle arborait des couleurs très claires et très douces, que rehaussait une longue chevelure blanche. Lorsqu’elle le vit, elle demeura immobile. Odrim, lui, referma très lentement ses ailes, les nerfs particulièrement tendu. L’incertitude dans laquelle il vivait depuis sa Renaissance l’avait plongé dans une méfiance tenace de tout et de tous. Odrim se sentit examiné pendant de longues minutes. Il ne bougea ni ne parla. Il était sur le qui-vive, prêt à réagir au moindre mouvement, à la moindre alerte. Cet état de vigilance extrême et de concentration entraîna la désormais habituelle pulsation lumineuse que ses fortes émotions provoquaient. Les sortes de veines rouges luisantes qui parcouraient son encolure, sa queue et le bout de ses ailes battaient au rythme de son coeur.
    La femelle s’approcha de lui. Bien trop prêt à son goût. Lorsqu’elle se permit d’effleurer certaines parties de son corps, Odrim eut un mouvement de recul de la tête, la regardant avec un regard froid et laissant échapper trois respirations sonores et vibrantes, à la limite du grognement. Il ne se montra pas plus hostile que cela, car il comprenait l’état d’esprit dans lequel elle pouvait se trouver, et bien que peu tolérant, il n’en était pas moins un minimum compréhensif. Mais il s’appliquait à lui faire comprendre, par son attitude méfiante et distante, qu’une fois rassurée sur la réalité de son existence, elle ne serait plus aussi bien acceptée dans son ‘espace personnel’, qui, pour lui, équivalait à au moins un bon mètre autour de lui.

    - Vous êtes vivant… Je… Qui êtes-vous ? Que faites-vous ici ? Où sommes nous ? Je suis Ashiya.

    Ainsi déferlèrent toutes les interrogations familières à son esprit, car il se les était posées comme elle le jour de sa sortie, et se les posait encore aujourd’hui. Or, lui avait bien plus intériorisé la panique, l’incompréhension et l’anxiété que cela avait pu lui faire ressentir. Tout le monde est différent, et, se dit-il, chaque Éveil serait unique, car vécu par des êtres à part entière, avec des personnalités bien distinctes.
    Les yeux fuyants, sautant de lui au paysage qui s’étalait en contre-bas de la montagnes, la femelle semblait avoir fini de parler, et elle attendait de toute évidence des réponses à ses questions, à présent.
    Il s’appliqua à lui transmettre de ce qu’il pouvait, ce qu’il savait. Ce n’était malheureusement pas grand chose et le réconfort qu’elle en attendait certainement ne viendrait pas, bien au contraire. Lui-même, une fois en possession des réponses qu’on lui avait transmis, en était ressorti avec bien plus de questions qu’auparavant.

    - Je suis vivant. Et vous l’êtes aussi, si cela peut vous rassurer. Quant à ce que je fais ici, ne le sachant pas moi-même, je ne puis guère vous renseigner. Et concernant ce ‘ici’ dont nous parlons tous deux, eh bien… Il semblerait qu’il faille désormais le considérer comme notre terre. Je me nomme Odrim, voilà tout ce dont je suis certain.

_________________



Odrim rugit en #a41630.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashiya

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 13/03/2017

Identité du Dragon.
Fluide dominant: eau
Copyright des images utilisées: Odrim

MessageSujet: Re: Réveil [Libre]   Lun 24 Avr - 19:47

Ashiya frémit en entendant les respirations. Elle comprenait très bien le message, mais une part d'elle la poussait à s'assurer que tout était réelle. Certes, elle ferait attention, mais il faudra attendre un peu. Lorsque la demoiselle fut rassurer, celle-ci s'était éloigner, ouvrant légèrement ses ailes, incertaine tant qu'a l’attitude à avoir. Instinctivement, la dragonne d'eau avait lancer des questions, espérant obtenir des réponses, cherchant un réconfort qu'elle espérait obtenir rapidement.

La réalité lui tomba dessus comme une aile brisé. Il ne savait rien. Sauf qu'ils étaient vivant et que cet endroit était leur nouveau monde. Un grondement sourd monta de la gorge de la femelle et celle-ci recula, ouvrant ses ailes encore plus grand. Celle-ci secoua la tête, tentant de chasser les questions qui apparaissait brusquement dans sa tête. Sa chevelure vint frapper dans son visage, voilant son regard pendant une fraction de seconde.

La femelle tourna le dos a Odrim et lâcha un soupir avant de regarder de nouveau le ciel. Pendant un instant, très bref, celle-ci eut la sensation que les étoiles lui parlaient, mais son esprit demeurait vide. Déçus, perdue et sans réponse, la dragonne délaissa le ciel nocturne pour regarder de nouveau le dragon rouge. La dragonne bicolore fit un pas vers Odrim, les ailes légèrement entrouverte, les crocs légèrement dévoiler, ses yeux brillant d'une lueur remplis de tristesse. À la dernière seconde, celle-ci lui demanda:

-Voulez-vous me montrer les environs? S'il vous plaît?

La bicolore recula, tête basse avant de s'approcher du bord, les ailes grandes ouverte. La femelle n'attendit pas la réponse du dragon de feu et s'élança, se laissant presque tomber de la falaise. Au moins, le mâle ne verrait pas ses larmes et sa détresse psychologique. Lorsque celui-ci se déciderait à venir la rejoindre, Ashiya aurait déjà fait disparaitre ces émotions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réveil [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réveil [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un réveil difficile et un nouveau point de départ. [Libre à un membre de Fairy Tail]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Un réveil difficile - Terminé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Phænomen ; Land of Dragons :: LA CHAÎNE DES EREDIUM. :: La Sinememoria. :: La Gueule.-
Sauter vers: